Emballage – Berendo, passionnés de café

CFT_Emballage_Berendo_logo

Berendo, passionnés de café. Le nom nous le dit. Berendo est un distributeur de café haut de gamme certifié biologique Rainforest Alliance et travaille à développer leurs cafés avec des torréfacteurs québécois. En plus d’être une entreprise locale basée à Montréal, les deux associées mettent de l’avant les valeurs du respect de l’environnement et de solidarité sociale. Le 24 avril dernier, Berendo dévoilait sa nouvelle image de marque ainsi que son nouveau packaging, créé par l’agence montréalaise Écorce. J’en profite ainsi pour vous présenter leur packaging, très classique et épuré comparé à tous les autres emballages de café qui sont sur le marché. Ça fait du bien… Mais on ne peut comparer ces emballages à ceux des cafés dits de la «3e vague», qui eux ont une personnalité vraiment artisane, originale, style étampe, grunge, design ou même si vous préférez, «hipster» (je déteste employer ce terme très réducteur!!). C’est deux mondes complètement «différents». Voilà pourquoi je ne veux pas comparer.

CFT_Emballage_Berendo

Le choix de l’étiquette blanche en contraste avec le papier brun naturel donne l’importance à la lettrine et signature de Berendo. La silhouette B présente de superbes textures rappelant les feuilles du caféier, toutes différentes pour traduire la personnalité de chaque café. En plus de cette différenciation, on retrouve le code couleur qui met l’emphase sur les divers cafés et qui ajoute un peu de vie à cette étiquette épurée. Mais on s’entend, le vrai travail et personnalité réside dans les lettrines, et aussi dans le choix des noms de leur gamme des Classiques (Oscar, Emma, Joseph, Irma, Arthur, Marcelle, Maurice, Victor). En somme c’est une belle étiquette qui se veut «artisanale» selon l’agence de design, mais je trouve que cette étiquette manque quelque chose. Est-ce le format de l’étiquette, le rappel de couleur au bas du sac devant qui est de trop, ou j’aimerais voir un peu de couleur noire? Je ne sais pas… Mais une chose que j’aime particulièrement sont les différentes lettrines, la signature de Berendo utilisée sur fond noir et, leur site web. Par contre, si ces emballages se retrouvaient sur les tablettes de mon épicerie, je suis certaine qu’ils voleraient la vedette. L’impact tablette doit être là! Mais après tout, c’est le café qui doit être bon en bout de ligne, non? It’s no rocket science!!

Crédits photo : Écorce et Berendo

Emballage – Les bouteilles cool du cold brew

Grosse nouvelle : c’est l’été. Et à chaque changement de saison on change nos habitudes ; le vin rouge pour un Vinho Verde, le whisky pour le gin, la bière noire pour une désaltérante Saison, et le latté pour un breuvage froid sans lait chaud : le cold brew (ou cold press ou café Toddy®, pour les initiés). Avec de la glace svp !!

Bien sûr, la tendance du café infusé à froid (non, je ne parle pas des slushs sucrées avec de la crème fouettée et du caramel sur le dessus, là) est maintenant presque aussi forte ici qu’aux États-Unis… Quelques cafés indépendants vous offriront de boire leur cold brew dans une bouteille brune (à déguster sur place seulement), mais la vente commerciale de cold brew en bouteille est peu présente est pantoute présente ici. Mais Chrissy, de Dispatch Coffee, vient sauver Montréal de futures pénuries et de nervous breakdowns en distribuant son infusion froide dans de séduisantes bouteilles de verre growlers (cruches). Vous pouvez passer votre commande sur son site dans la section Livraison (commandes livrées après le 1er août). En attendant de recevoir votre cruche livrée par tricycle Dispatch (oui ! oui !), voici les plus belles bouteilles de cold brew.

25-07-13-CafeFrenchToast-Emballage-Cold-Brew

Café French Toast ne reçoit aucune compensation monétaire ou caféinée en échange d’un article, ni n’est influencé à prendre position positivement ou négativement.

Une surprise caféinée provenant de Carleton-sur-Mer, Québec

10-02-13-degustation-BDQRwanda-01
«French Toast… French Toast ? Est-ce qu’il y a quelqu’un qui connaît qui s’appelle French Toast ici ? » s’écrie Lyne, ma collègue de travail. Voyons, il me semble que je connais ça… Je me retourne : on a reçu un colis au bureau et c’est à mon nom !!! « Yesssssss !!!! C’est pour moi! » que je m’écrie sautant de ma chaise d’ordi comme une petite fille qui reçoit une lettre pour la première fois. Devant me justifier à mes compagnes de travail pour l’explosion de bonheur momentanée, je leur explique que c’est le nom de mon blogue et que le Père Noël a pensé à moi. En fait, par une simple sniffe du colis, je peux deviner que l’on m’a envoyé un «échantillon» de café fraîchement torréfié. Damn! DAMN ! Ça sent bon. Il est 15h00 et je dois attendre d’arriver chez moi pour goûter à ce café qui disperse ses effluves partout au bureau. Torture.
Lire la suite

Dégustation — Quatre cafés éthiopiens

Colombie, Mexique, Nicaragua, Guatemala, Brésil, Kenya, Inde, Indonésie, Vietnam…. Plus de 70 pays producteurs de café. Ça en fait des dégustations et découvertes ! Avec une variété pareille, on comprend pourquoi le café nous passionne et arrive presque au premier rang de consommation des boissons non alcoolisées (avec les boissons gazeuses et l’eau).

Parmi ces pays, l’Éthiopie. Le berceau, là où tout a commencé dans les forêts de la province de Kaffa. Le buna, comme disent les Éthiopiens, y est une boisson nationale et un symbole d’hospitalité. En conséquence, il existe la cérémonie du café, qui joue un rôle essentiel dans la vie sociale et culturelle de l’Éthiopie. Saviez-vous que selon la légende, le café aurait été « découvert » par Kaldi, un éleveur de chèvre qui a remarqué qu’elles mâchaient de petites baies qui les faisaient gambader et sauter comme si elles dansaient ? Vous avez probablement déjà entendu ces mots : Dancing Goats. Plusieurs coffee shops s’en sont inspirés pour trouver leur nom et le torréfacteur Batdorf & Bronson pour nommer son mélange de café.

Et cette histoire m’a inspiré une dégustation de cafés éthiopiens.
Lire la suite

Emballage – Handsome Coffee Roasters

De tous les emballages de café, en voici un qui me donne vraiment le goût de m’emmitoufler sous une grosse couverture de laine tricotée, assise sur une chaise longue sur la grève, avec trois gros chats couchés sur mes cuisses et un chien à mes pieds qui grignote son bout de bois, comme bruit de fond un feu de camp qui crépite et des outardes qui passent au loin lors d’un après-midi gris… Sans oublier une tasse chaude de café entre les mains, concocté méticuleusement par un hipster viril (est-ce que ça se peut?) tatoué à barbe de deux jours, avec une grosse tuque, une chemise carreautée et des bretelles vintage en cuir brun vieilli.

*reprendre son souffle à cause d’autant de clichés*

Je fabule sur l’emballage de Handsome Coffee Roasters de Los Angeles, conçu par l’agence Ptarmak à Austin aux É.-U. J’aime la typo, les formes différentes d’étiquettes pour distinguer leurs deux lignes de café : Comfort et Adventure, la hiérarchie d’information, la bande de couleur bronze au bas de l’emballage qui assoit le design, l’utilisation de l’espace aux côtés du sac, l’audace du choix d’utiliser la couleur noire sur le fond brun (pas de contraste!) et les illustrations d’objets aux allures des années 1920 à connotation typiquement masculine (moustache, pipe, pistolet, nœud papillon, gants de boxe, feu de camp…). Bon. La clientèle cible c’est clairement les hommes. Normal puisque Handsome est mené par trois fous de café.

Malgré tout, les repères graphiques ne sont pas si loin du produit du café (des nuances de bruns, noirs, bronzes) donc moins original que d’autres emballages… Mais je crois qu’au contraire c’est original, car il sort du lot d’emballages tendance qui se veulent hyper modernes, épurés, léchés. C’est d’une certaine façon, rafraîchissant.

Le café est vendu et distribué seulement aux É.-U (snif !), mais heureusement pour nous, on le retrouve plus près de chez nous à New York à l’Iris Cafe, au Joe Pro Shop, chez Marlow & Sons et Ports Coffee and Tea.

Emballage – La Bohème Café

Maintenant, tout est dominé par l’image, l’instantané, la satisfaction des sens. Lorsque l’on boit du café, avant tout c’est le goût que l’on recherche à satisfaire (pour d’autres c’est le petit rush d’énergie qu’il procure, mais ça, on en parlera une autre fois !). Mais il ne faut pas oublier l’odorat et la vue, dont cette dernière prend une place de premier plan lorsque l’on boit du café. Quand on projette ce concept dans le monde publicitaire et commercial (du café), ça passe avant tout par l’identité et l’emballage. Pour les torréfacteurs indépendants, tout est dans le détail. On pourrait dire que c’est un critère de base maintenant d’avoir un beau logo, un bel emballage à café, un beau verre, un site web cool et un beau design intérieur lorsque l’on commande notre café sur place. Et en tant que designer graphique, je remarque tout ça.

Voici un emballage graphiquement intéressant de La Bohème Café, conçu par l’agence Holidesign à Oslo en Norvège. Ce design rappelle étrangement celui de Verve Coffee Roasters (créé par Chen Design Associates, et gagnant en 2011 d’un prix packaging du Communication Arts) tant par ses couleurs, ses lignes, ses textures et son vernis sélectif. On pourrait se poser la question aussi pourquoi un toucan ? Parce qu’il vient de l’Amérique du Sud tout comme certaines plantation de caféiers (duh!) ? Malgré tout, c’est un beau packaging. Un peu trop chargé à mon goût, mais beau.