Découvrez l’Académie de café de Montréal

Chris Capell et David Lalonde de l'Académie de café de Montréal

À mes yeux, l’idée que le café de spécialité est une simple mode, commence tranquillement à être révolue. Enfin, je suis un peu biaisée, mais je sais que le désir de boire du café de qualité est de plus en plus instauré dans nos mœurs. Prenez par exemple Instagram et tous les mots-clics qui existent en lien avec le café et les images publiées, oui souvent avec trop de superficialité (vous savez, toutes les photos prises en vol d’oiseau d’une tasse de latte art à côté d’un agenda, d’un cactus, de bagues et de jambes de femme, le tout sur un lit avec de beaux draps blancs à côté d’une fenêtre et peut-être aussi d’un chapeau en feutre?). Le café devient moins un accessoire de photo qu’un produit que l’on consomme intelligemment et avec plaisir.

En deux ans seulement, la ville de Montréal a vu s’ouvrir une trentaine de cafés et voir fonder en 2015 un événement sur le sujet, le East Coast Coffee Madness. Le café de spécialité prend de l’expansion et le démocratiser ainsi est toutefois un gage de pérennité pour celui-ci en tant que tel, mais surtout pour les amateurs authentiques. De plus en plus de curieux et d’amoureux de café abordent cet engouement des dernières années comme un style de vie et se tournent vers des spécialistes comme David Lalonde et Chris Capell de l’Académie de café de Montréal (ACM/MCA), pour les aider à parfaire leur connaissance.

Logo ACM/MCA

Dans le monde du café de spécialité de Montréal, les noms de David et Chris ne sont pas inconnus des amateurs. En 2008, quelque uns d’entre vous ont connu Chris dans ses débuts de la jeune « 3e vague de café » au café Myriade, ouvert par Scott Rao et Anthony Benda. Mais tous l’ont vraiment découvert au superbe café Le Couteau, qu’il a ouvert en 2012 aux coins des rues Bienville et Saint-Denis (vendu en 2016 au café Myriade pour se concentrer sur le projet de l’Académie – full circle, comme l’on dit). Après ses expériences dans les cafés en tant que client, David se joint au Couteau parce que « c’est le staff qui me semblait le plus informé et professionnel et le seul café ou les gens prenaient vraiment le temps de m’expliquer des trucs sur le métier. J’aimais la constance des techniques que je voyais. » Il fait donc ses débuts comme barista inspiré et talentueux au Couteau, pour ensuite diriger le programme de vente chez Saint-Henri Micro-Torréfacteur, vendant leur café torréfié dans des restaurants et des cafés, et pour faire de la formation auprès des clients.

David revient au Couteau pour travailler avec Chris et dans leur désir continu d’excellence et d’offrir un produit de qualité – connaître ces deux pros du café, vous comprenez immédiatement que vous êtes dans une autre ligue – le projet d’ouvrir une école de café était incontournable. En fait, c’était la prochaine étape logique à mes yeux ou ouvrir un nouveau café et un atelier de torréfaction. Chris ayant déjà fait de la consultation auprès de prosumers et de professionnels de café, la motivation et l’idée étaient là, et il fallait construire le plan de match. Après avoir mis sur pied un plan d’affaire, affiné leur mission et leur vision, établi un plan d’action, trouvé une graphiste pour faire leur image de marque (yours truly) et un programmeur pour créer un site web, le parfait local était la seule chose vraiment manquante pour lancer leur projet complètement.

Chris Capell

CFT : Les gars, j’ai la chance de vous connaître depuis plusieurs années déjà grâce à mon amour du café et à mon blogue. Je devine que vos qualités et vos deux personnalités différentes sont complémentaires et sont une force pour l’Académie. Je me trompe?
David Lalonde : Premièrement, merci de nous considérer dans les meilleurs de Montréal! Chris avait de l’expérience en affaires. Je n’en avais pas. Il est bon et adroit à la fois avec les machines et le travail manuel, je suis terrible (mais j’apprends beaucoup). C’est lui qui m’a enseigné les théories et les techniques, et il me montre encore de nouvelles choses souvent. Il est plus calculé et plus prudent, je suis partout à la fois. J’ai plus d’expérience avec les pratiques agricoles, de la ferme à la tasse en général, et je goûte les différents terroirs vraiment bien (j’ai travaillé pour un torréfacteur, Chris ne l’a jamais fait). Je veux toujours avancer vers l’avant, ce qui est parfois nécessaire. Nous nous équilibrons donc dans de nouveaux projets et idées. Et le fait que nous sommes une équipe Anglo/Franco à Montréal est également très agréable!

Chris Capell : Nous aimions travailler ensemble au café, et je pense que nous apportions en effet de bonnes compétences et des caractéristiques complémentaires à l’équipe : je suis plus âgé avec de l’expérience, David est plus jeune et a beaucoup d’énergie. J’ai fait plus de formation d’entreprise et de consultation, David avait enseigné des cours au public. Je suis bon avec la comptabilité, il est bon dans les médias sociaux. Il est francophone et je suis anglophone. Etc… :-)

David Lalonde

CFT : Après plusieurs mois, quelle est la partie que vous préférez dans cette nouvelle aventure?
DL : Ce que j’aime le mieux dans cette nouvelle aventure, c’est la possibilité non seulement de former des professionnels pour atteindre l’excellence, mais d’éduquer une tonne de baristas et d’enthousiastes en leur montrant les bases de l’extraction du café. Pour ma part, j’aime mieux cela car au lieu de former une minorité, nous formons des tonnes de personnes qui pourraient exiger un certain niveau de qualité de leurs cafés, poussant les propriétaires de cafés à aller de l’avant pour les satisfaire.

CC : J’aime vraiment passer plus de temps face à face avec nos clients. Passer de ma carrière dans les films au café, c’était quelque chose que j’aimais, être en mesure de faire quelque chose pour quelqu’un, et de les voir en profiter. Mais au Couteau, à force que le café devenait occupé, et avec tout le travail supplémentaire pour le faire rouler, je n’avais plus le temps de demander aux gens leur opinion sur ce qu’ils goûtaient, ce qu’ils aimaient ou pas, autant que j’aurais préféré. Maintenant, je reçois ce feedback constamment. J’aime aussi regarder les moments «aha!» quand les gens voient les différences sur ce que juste changer un paramètre peut faire dans le goût de l’espresso, par exemple.

Chris Capell

CFT : Si je comprends bien, vous avez deux clientèles type : le public général pour les ateliers et les cours, et les professionnels plus au niveau de la consultation et de la formation en entreprise…
CC : Je dirais que nous avons plusieurs clientèles – le grand public qui est simplement curieux du café; les baristas sérieux à domicile; les gens qui envisagent de se lancer professionnellement dans le café, soit comme barista ou propriétaire de café, qui veulent de la formation, de la consultation ou les deux; les propriétaires actuels de cafés ou de restaurants qui veulent de la formation ou de la consultation; les entreprises qui veulent de l’aide avec les configurations café dans leurs bureaux, le service de barista, la consultation sur les torréfacteurs et l’équipement, etc.; et d’autres entreprises clientes qui veulent simplement organiser des activités liées au café pour leur personnel.

DL : Prend par exemple chez Google. Nous faisons un service d’entretien (nettoyage en profondeur une fois par semaine), plus un service amusant de barista pendant 2 heures afin que les gens puissent être servis un café génial, ils peuvent poser des questions, ils peuvent me demander de les regarder faire du café, etc. Donc, ce n’est pas de la consultation comme dans un café, c’est plus un service barista. C’est hebdomadaire, mais ce n’est pas obligatoire. Au début, c’était mensuel, puis l’intérêt a grandi et nous sommes là de plus en plus. Comme autre service, nous faisons aussi du team building pour les bureaux et les entreprises (par exemple un cours Histoire et Terroir suivi d’une dégustation, et puis, ils font une triangulation en l’équipe, etc.). Nous faisons également tout type d’événement qui pourrait intéresser les entreprises.

CFT : Est-ce que vous offrez des cours privés?
CC : Il est possible de réserver une consultation privée à l’Académie et à la maison des clients aussi, mais les gens peuvent apporter leur machine et moulin s’ils veulent, même s’ils sont que des baristas à la maison. En particulier, notre consultation « apporter votre machine où nous enseignons la théorie aux gens + comment utiliser votre mise en place parfaitement » est de plus en plus populaire et vraiment cool.

Des élèves de l'ACM en pleine dégustation d'espresso

CFT : Votre Formation Barista Intensive est une entrée et une bonne avance pour les gens qui veulent être dans l’industrie du café. Avec votre expérience, combien de mois de formation me faut-il pour devenir un « barista complet »?
DL : Je dirais que notre formation intensive est une porte vraiment large pour le monde du café. Mais nous ne pouvons vendre des mois d’expérience en seulement 12 heures. Le volet pratique est une grande partie de l’intensif, mais je parle pour moi, être un bon barista exige au moins 4 mois de formation à temps plein, avec un personnel compétent et des lectures supplémentaires en plus. Je me sentais comme un « vrai pro » après environ un an, mais je me rends compte maintenant que peut-être je n’étais même pas un pro après une année complète!

CC : Je voudrais briser l’idée du « barista complet ». Laisse-moi te poser la même question : combien de temps faut-il pour devenir un « graphiste complet »? :-) Tu es un barista dès que tu fais du café pour quelqu’un (même à la maison). Plus tu te pratiques et plus tu apprends, meilleur tu le deviens. Il est impossible de dire quand c’est « assez ». Je ne suis pas vraiment intéressé à « certifier » les baristas pour cette raison. Je veux simplement partager ce que nous avons appris et/ou compris, avec le plus grand nombre de personnes possible.

CFT : En effet, ta question est très pertinente Chris! ;-) Devenir un bon graphiste ou barista n’arrive pas du jour au lendemain et les meilleurs voudront toujours continuer à s’améliorer et apprendre.

Chris Capell

CFT : Alors, qui sont les meilleurs étudiants à vos yeux?
DL : J’aime vraiment quand les gens me disent qu’ils ne comprennent pas quelque chose. Je deviens meilleur à expliquer et je grandis en tant que professeur, et ils arrivent à mieux comprendre un concept aussi. La curiosité est la clé pour apprendre dans l’industrie du café de spécialité car c’est encore un peu nouveau.

CC : L’excitation ET l’attention. :-)

David Lalonde

CFT : Pouvez-vous nous partager une expérience drôle/inhabituelle/inspirante que vous avez vécue depuis l’ouverture de votre école?
CC : Pour moi, c’était lors d’une classe privée pour un torréfacteur qui produit surtout des torréfactions plus noires. Je n’avais pratiquement aucune expérience avec les torréfactions plus foncées pendant mes huit années dans le café progressif. Mais comme je jouais avec ce café avant la classe, essayant d’obtenir quelque chose qui était savoureux, j’ai été vraiment heureux de voir que si j’appliquais les concepts de base d’extraction, même si je devais déplacer des paramètres bien en dehors deçà d’où j’avais toujours l’habitude de travailler, cela a fonctionné et j’ai obtenu quelque chose de buvable. C’était très cool.

Chris Capell

CFT : Vos cours sont très populaires et j’ai entendu dire que vous alliez avoir un autre professeur pour vous aider?
CC : Oui quelqu’un vient à bord pour nous aider car nous sommes plus occupés! Son nom est Victor et a été l’un de mes employés à long terme au café, et il veut se développer et pousser sa carrière dans le café. En ce moment, il travaille juste pour nous, mais je suis sûr qu’il travaillera aussi des quarts de travail derrière un bar de café quelque part en ville bientôt.

DL : Comme moi, il a été formé au Couteau avec toutes les meilleures théories et techniques. Il nous connaît, nous le connaissons, il pense comme nous en matière d’extraction et de qualité du café. Il est également bilingue. Il va commencer à nous aider aussi pour nous permettre de développer de nouvelles idées, concepts, etc.

CFT : En parlant de qualité de café, avez-vous un torréfacteur canadien qui vous impressionne ces temps-ci?
DL : De Mello Palheta de Toronto. Définitivement mon nouveau torréfacteur favori cette année, mais aussi dans mon top 3 partout au Canada en ce moment. Ils sont très bons et s’améliorent très vite.

CC : Je continue à être impressionné par 49th Parallel, toujours dans le top des meilleurs torréfacteurs après toutes ces années. Plus récemment, nous avons utilisé beaucoup du café de De Mello Palheta, ce qui a été génial. Mais il y a de plus en plus de bons cafés provenant de nombreux torréfacteurs, et je ne peux jamais en goûter autant que je voudrais.

David Lalonde

CFT : Où avez-vous bu votre dernière meilleure shot d’espresso?
DL : Je pense que c’était un espresso Burundi de The Barn, à Noir Coffee Bar à Leuven, en Belgique. Mais je bois rarement un espresso tout court : le filtre est de loin ma boisson préférée, donc je la bois 95 % du temps.

CFT : Éthiopie, Honduras ou Colombie?
CC : Honduras je crois. Mais ce sont toutes des bonnes origines. Ma favorite est le Kenya.

CFT : Si vous étiez un personnage de Star Wars, qui seriez-vous et contre qui combattriez-vous au nom de la Liberté (ou du Pouvoir)?
DL : J’aimerais être Yoda, mais je ne suis pas si prétentieux. Mais je voudrais travailler fort pour être aussi sage. Peut-être Luc alors, un peu passionné mais pas très patient au début, plus calme et plus puissant à la fin. Ouais, c’est cool.

CC : Tout le monde veut être Han Solo, non? :-)

CFT : Quel est votre breuvage préféré?
CC : Des tonnes et des tonnes, dans toutes les catégories de boissons. Par contre, mon cocktail préféré est un Trinidad Sour.

DL : C’est facile, un café filtre! Et le cappuccino occasionnel est juste miam!

CFT : Alors là-dessus, cheers les gars! Longue vie à l’ACM/MCA! :-)

Le Café Saint-Henri, nouveau venu au marché Jean-Talon

Le Porte-Filtre

Enfin un café digne de ce nom au marché Jean-Talon, après le débat qu’avait suscité l’arrivée du géant américain Starbucks à proximité. Et ça manquait vraiment à ce lieu emblématique de la bouffe à Montréal! Après les difficultés dans son local historique du quartier Saint-Henri, le café du même nom a su rebondir et ouvre donc une nouvelle place dans l’enceinte du marché.

IMG_4420

Lors de ma visite, j’ai pu échanger avec le propriétaire du café Saint-Henri, Jean-François Leduc, qui m’a exposé la vision du local qu’il souhaitait créer. Un café au cœur d’un marché public se doit d’être différent. On peut donc reproduire ici l’expérience que l’on peut avoir en parcourant les allées du marché Jean Talon. Goûter ce que l’on va peut-être acheter. Un comptoir est spécialement dédié à la dégustation (gratuite) du café grâce à une méthode unique à Montréal et assez rare de manière générale dans les…

View original post 531 autres mots

Barista Press no.01 ••• Chris Capell, Le Couteau/The Knife

Café French Toast

10-06-13-CafeFrenchToast-BaristaSeries-LeCouteau-header-04
Name

Chris Capell, barista and owner of Le Couteau/The Knife

How long have you been a barista?
I started as a home barista six years ago, then went professional four years ago.

View original post 1 335 autres mots

L’amour entre le lait et le café

CFT_Collaboration_Natrel_001

Pour ceux qui auraient manqué mon annonce, le 19 mai dernier Natrel a mis en ligne l’article que j’ai créé pour sa section «Magazine», dans laquelle on retrouve du contenu éditorial original sous les thématiques «Célébrer», «Créer» et «Cuisiner». Ma collabo, «Le meilleur café qui soit, chez soi» a été placé dans la section «Créer» et le concept imposé était de créer du contenu utilitaire (en 10 Étapes claires et simples) afin que le lecteur soit capable de le recréer et de déguster un bon café à la maison. Et en plus, une photographe (la passionnée de cuisine Barbara Gateau) m’était attitrée et je pouvais choisir le lieu de mon photoshoot! J’étais excitée comme un enfant dans une confiserie! J’ai alors choisi un lieu avec une superbe lumière et un décor sophistiqué que j’adore : Le Couteau, un café du Plateau ici à Montréal!

For those who missed the May 19 announcement, Natrel put the article I created for their « Magazine” section online. This edition, the theme was “Celebrate, Create and Cook,” and my piece, « Stop and Smell the Coffee,” fell under the « Create” section. The concept was to create a practical guide (ten clear and simple steps) to making and enjoying a good cup of coffee at home. Plus, I was provided with a photographer (Barbara Gateau), and I got to chose the location of the photoshoot! I felt like a kid in a candy store! I chose a place with great light and a sophisticated décor that I adore: Le Couteau, a café on the Plateau here in Montreal.

«Ben voyons, je bois déjà un bon café chez nous!» vous me direz? Oui, probablement un café à votre goût :) Mais saviez-vous que c’est important de respecter les bons ratios eau versus café lors de votre infusion? Et avec quelle technique? Avec la cafetière automatique qui réchauffe – brûle – votre café depuis une heure et plus? Est-ce que vous savez ce que c’est la préinfusion (bloom)? Eh bien, pour la majorité des gens, ce sont des infos nouvelles qui seraient utiles à découvrir! Voilà qui était une de mes motivations à collaborer à la nouvelle section «Magazine» du site web de Natrel. Puis, qui n’aime pas un verre de lait frais ou un bon latté? :P  Voyez le résultat ici!  (Merci beaucoup à Natrel, Barbara Gateau et Chris Capell pour votre contribution!).

Vous voulez goûter au café du torréfacteur que j’ai choisi pour le shoot? Visitez le site web de Kittel compagnie de café pour savoir où acheter leur café.

« C’mon, I already drink good coffee at home, » you say? Maybe, but could it be better? For example, did you know that it’s very important to use the correct ratio of coffee to water when you brew? And, what brewing technique do you use? An automatic coffee brewer, that then holds your coffee on a hot element, burning it for an hour or more? Do you know what a bloom is? For many, this could be new and useful information, and that was part of my motivation to collaborate for the new « Magazine » section of Natrel’s website. Besides, who doesn’t love a glass of fresh milk or a good latte? :P See the result here!  (Warm thank you to Natrel, Barbara Gateau and Chris Capell for their contribution!) 

You want to taste the coffee of the roaster I chose for the shoot? Visit the website of Kittel compagnie de café to know where to buy their coffee.

 

CFT_Collaboration_Natrel_002

© Propriétés intellectuelles et photos : 2014 Agropur Coopérative

Kiss me, I’m Irish!

Café French Toast

18-03-13-Recette-BeignesKissMeImIrish-01
J’ai créé ce blogue premièrement pour partager ma passion du café. Mais en choisissant le nom «French Toast», je me permettais d’élargir ma vocation et de parler quelquefois de bouffe. La bouffe cochonne, sucrée, feuilletée et tendre que l’on mange souvent accompagnée d’un bon café.

Il y a quelques semaines, Natrel m’a approchée pour participer au contenu de leur page Facebook en prévision de la fête de la Saint-Patrick. Le mandat était de créer une recette d’un breuvage ou gâteau en utilisant le produit Natrel Café Crème irlandaise. Hum… La première pensée qui m’est venue : utiliser une crème à café pour aromatiser mon café ?! Moi qui le bois noir et qui déteste les cafés aromatisés ; je ne suis donc pas la clientèle cible pour utiliser ce produit avec du café. MAIS, j’aimais le défi qui m’était lancé de créer une recette avec cette contrainte et sur la thématique irlandaise. Question de démontrer que l’on peut l’utiliser cette…

View original post 492 autres mots

L’année 2013 : revue et filtrée

On es-ti content que l’année 2013 soit du passé ? L’année 2013 a été une belle et grosse année sur la scène montréalaise des cafés indépendants – l’ouverture d’une quinzaine de cafés. Mais aussi pour Café French Toast : j’ai soufflé ma première chandelle au mois de septembre, dégusté d’excellents cafés, fais de belles nouvelles rencontres et des amitiés qui pour certaines ont changé ma vie, créé la nouvelle série d’articles Barista Press, vu près de 500 followers-curieux suivre mes péripéties sur les réseaux sociaux, participé à Penny Arcade avec des gens passionnés, contribué à quelques supers blogues qui ont sollicité ma participation et m’ont fait confiance, gardé secrètes des infos privilégiées sur des futurs cafés à venir (uh! hu!), invitée à des lancements de livres, découvert plusieurs nouveaux cafés à Montréal et torréfacteurs du Québec, et même essayé de faire du latté art! Je suis vraiment reconnaissante de mon année 2013 et j’espère avoir une nouvelle année tout aussi généreuse. Gardez l’œil ouvert, CFT vous en promet des belles pour 2014!

Ainsi pour clore l’année 2013 et débuter la nouvelle, quoi de mieux que de faire un résumé de mon année, vu de mes lunettes ? Processus pas du tout original, très difficile mais ô combien amusant à faire, vous pouvez vous l’imaginer.
CFT_Revue2013B

Mon torréfacteur montréalais préféré
Kittel compagnie de café

Mon torréfacteur québécois préféré
Brûlerie du Quai

Mes torréfacteurs canadiens préférés
49th Parallel Coffee, Bows & Arrows et Anchored Coffee

Mes torréfacteurs américains préférés
Verve Coffee Roasters, Stumptown Coffee Roasters et Heart Roasters

Mes torréfacteurs européens préférés
Tim Wendelboe et Square Mile Coffee

Mes cafés de l’année
Kenya Gatomboya PB de 49th Parallel Coffee et le Kenya Tekangu de Tim Wendelboe

Ma découverte café de l’année
Fernwood Coffee Company

Mon latté art le plus symétrique
Pourquoi Pas Espresso Bar

Les breuvages les plus surprenants
Latté à l’érable du Café Humble Lion et le Latté des Fêtes au Egg Nog du Café Plume

Mes meilleures pâtisseries
Sweet Lee’s Bakery et Olive & Gourmando

Mes meilleurs beignes
Saint Donut, Trou de Beigne et Café Sardine

Mes meilleurs scones
MELK bar à café et Pikolo Espresso Bar

Mes meilleurs cupcakes
Almond Butterfly

Le plus beau café (design intérieur)
Le Couteau

Le plus de personnalité
Café Sardine, suivi du Flocon Espresso

Le plus créatif
Flocon Espresso, suivi du Lapin Pressé

Le plus original
Dispatch Coffee, suivi de La Distributrice et Tunnel Espresso Bar

Le plus beau branding
La Distributrice, suivi de Le Couteau, Dispatch Coffee et MELK bar à café

Le plus cosy
Le Moineau Masqué, suivi du Arts Café

La plus belle terrasse
Caffè In Gamba, suivi du Arts Café, Le Moineau Masqué et Le Couteau.

Le plus familial
Café Plume

La valeur sûre (critère de sélection : minimum un an d’activité)
Café Myriade, suivi de Le Couteau, Pikolo Espresso Bar, Pourquoi Pas, Café Plume et Saint-Henri micro-torréfacteur

Le plus classique
Café Olimpico, suivi de Caffè In Gamba et Café Vito

Le meilleur nouveau venu (Argh! choix difficile)
Café Humble Lion

Le plus impliqué dans sa communauté
Café Plume, suivi de Café Larue et Fils

Le plus socialiste
Café Ô Deux Sœurs avec le concept du «café en attente» ou «sandwich suspendu», suivi de La Petite Cuillère

Le promoteur de produits locaux
Dispatch Coffee, suivi du Saint-Henri micro-torréfacteur et Station In Vivo

Le promoteur de talents locaux
Café Plume, suivi du Lapin Pressé

Les plus bike friendly
Allô Vélo, Kitsuné Espresso Bar et Edgar Café

Le plus susceptible de nous faire flâner
Café Falco

Le plus susceptible d’y retrouver un ami
Café Pikolo, suivi du Café Plume et Café Névé

La perle cachée
Café Larue et Fils

Le plus surestimé
Café Brooklyn, on aime votre look vintage et vos chaises rétro sur le trottoir, mais le goût de votre café pourrait être amélioré

Introduction de nouveaux torréfacteurs à Montréal
Méchant Café, avec l’offre de Cafe Grumpy et Trebilcock Coffee Roasters

La meilleure initiative
Le Indie Coffee Passport (de Richard et Adrienne)

La meilleure innovation
Café Myriade et Le Couteau, pour l’offre de lait sans additifs de Société-Orignal. On goûte la différence. D’autres cafés suivent cette tendance : Humble Lion, MELK bar à café, Code Black…

Le vent de fraîcheur
Café Myriade et Café Plume qui ont modernisé leur logo

Une place à l’amélioration
Arts Café : un espace comptoir afin que le barista puisse déposer les tasses de café pour emporter. Une tasse sans couvercle, donnée de main à main au client et à bout de bras, c’est un danger imminent de brûlure. S’il vous plaît, enlevez vos bouteilles d’eau sur l’espace comptoir réservé à cet effet. C’est une forme de respect pour le client (cela m’est arrivé trop souvent chez vous). Merci :)

Les breuvages chauds les plus sous-estimés
Cortado, espresso court et syphon ou drip

Le breuvage chaud le plus surestimé
Latté

La fusion collaborative de l’année
Sweet Lee’s Bakery+Café Saint Henri, suivi de Hof Kelsten+Dispatch Coffee

L’expansion surprise agréable de l’année
Café Myriade II sur la rue St-Viateur et le Café Saint Henri Verdun (Sweet Lee’s Bakery)

La fierté collective de l’année
La 3e place du barista Keaton Ritchie (Café Myriade) et la participation de Jérôme Grenier-Desbiens (Café Humble Lion) à la finale de la Compétition nationale canadienne de Barista 2013 à Vancouver. Come on, il faut s’en vanter !!

Les manchettes de l’année
Thumbs Up : l’arrivée des food trucks, dont officiellement celui de Dispatch Coffee dans les rues
Thumbs Down : l’eau contaminée à Montréal ; plusieurs cafés ont été affectés pendant des jours

On se rappelle…
Que le Café Plume se nommait Entre le Café et la Plume

LES NOUVEAUX BÉBÉS DE 2013
– Café Humble Lion
– Kitsuné Espresso Bar
– Café Odessa
– Le Moineau Masqué
– Méchant Café
– La Caravane
– MELK bar à café
– Melbourne
– Arts Café (ré-ouverture)
– Edgar Café
– Station W
– Café Replika
– Café Bloom
– Beaufort Café
– Café Jeanne D’Arc
– Myriade II
J’en oublie?

MA PRÉDICTION POUR L’ANNÉE 2014
Parce que l’offre de cafés indépendants est devenue très importante cette année à Montréal et qu’elle est pour la plupart de très bonne qualité, les cafés devront se démarquer pour attirer et fidéliser la clientèle. Innover au niveau de la diversité des produits (ex. : offrir des jus naturels bio, des produits dérivés comme des barres de chocolat de qualité, des mets salés pour satisfaire les clients qui veulent casser la croûte), être plus rigoureux et pousser à un niveau supérieur leur service à la clientèle. On va voir des cafés devenir plus près de la clientèle et proactifs, et créer un lien affectif de confiance et de valorisation des clients. Certains vont même offrir des t-shirts ou macarons avec leur logo. Après tout, en tant que clients, on revient toujours où l’on se sent appréciés et bien reçus, non ?

À SURVEILLEZ POUR L’ANNÉE 2014
– les suggestions de différents torréfacteurs de Twice Coffee (abonnement mensuel de café)
– le nouveau torréfacteur montréalais Walton Artisan Roaster
– l’ouverture en début d’année du Café Saint-Henri Verdun (Sweet Lee’s Bakery) et du nouveau Café Code Black (chaîne venue de Melbourne)
– les prochaines soirées Penny Arcade
– le Barista Nation Montréal le 31 mars 2014
– les plusieurs championnats nationaux de barista
– la ré-ouverture du café Mariani : sous un nouveau nom et/ou nouvelle vocation?
– l’ouverture de nouveaux cafés indépendants bien entendu ;P

CAFÉS À VISITER SUR MA LISTE
(je le saiiiiiiis, je tarde à y aller… :S)

– Café Jeanne D’Arc
– Hoche Café
– Café Fixe
– Le Brûloir
– Campanelli
– La Caravane
– Caffè San Simeon
– Station W
– Le Cagibi
– Beaufort Café (j’y suis allée lorsque le Ellefsen était ouvert)

TOP 20 DE MES PHOTOS INSTAGRAM PRÉFÉRÉES

Revue2013_Instagram_CFT

Comment faire un excellent café selon Tim Wendelboe

Le 18 juin passé, pour le premier déjeuner Creative Mornings de Oslo (le sujet du mois de juin était la nourriture), ceux-ci ont choisi de casser la glace en invitant le torréfacteur et barista plusieurs fois champion du monde, Tim Wendelboe. En 23 minutes, celui-ci nous explique sa façon de faire un excellent café. Très intéressant !

Plus près de chez nous, si les conférences créatives vous intéressent, visitez la page Creative Mornings / Montreal pour tous les détails !

CreativeMornings Oslo – Food with Tim Wendelboe from CreativeMornings/Oslo on Vimeo.

L’esprit des Fêtes au café Pikolo

Instagram_0002

Instagram_0001